Un institut métaphorique

(in English here)

Un institut métaphorique
a été fondé en avril 2015, à l'occasion d'un atelier de travail autour des métaphores en immunologie, réunissant chercheurs artistes et scientifiques.

Un institut métaphorique est un groupe de recherche à dimensions variables qui associe des artistes, des scientifiques, des danseurs_euses, des chercheurs_euses ayant le désir de questionner les mots de la science et de l’art, et notamment l’usage des métaphores dans les pratiques de recherche. A l’occasion d'ateliers ou de rencontres publiques, Un institut métaphorique propose de mettre au travail, collectivement, langages et pratiques de recherche. En mêlant différentes formes d’expérimentations, théoriques, plastiques, somatiques, Un institut métaphorique entend mettre les pensées en mouvement, construire et partager des outils de pensée critique, appropriables par d’autres chercheurs, scientifiques, artistes et par le grand public.

2016 – 2018 : Projet “D'un monde à d'autres”, soutenu par la fondation Daniel et Nina Carasso

Ce projet se développe en une série de trois ateliers, itératifs (le travail et les productions se nouent les unes aux autres) et itinérants (Aubervilliers, Jérusalem et Bidart), qui rassembleront chacun une quinzaine d'artistes et scientifiques. Cette trilogie d'ateliers vise à questionner et transformer les métaphores que nous utilisons dans nos pratiques de recherche respectives. Ils visent à produire et partager des outils de pensée critique, appropriables par d'autres chercheurs, scientifques, artistes et par le grand public. Les thématiques explorées évolueront d’un atelier à l’autre et les outils s'affineront, se multiplieront.

Le projet “D'un monde à d'autres” est porté par Mathilde Chénin, artiste, Anna Principaud, artiste, et l'Atelier des Jours à Venir.

Oeuvres-Outils produites dans le cadre de ce projet :


  • Métaphores, immunité, corps, connaissance, institutions (2015). Oeuvre-outil créée par Mathilde Chénin et Anna Principaud. Exposée à La Galerie CAC de Noisy-Le-Sec de septembre à octobre 2015, il s'agit d'une mise en espace de mots, choisis pour leurs liens avec les pratiques, thèmes, enjeux abordés lors du premier atelier d'Un Institut Métaphorique de Bidart (mai 2015).
  • Entrées/ez en métaphores (2016). Objet textuel et graphique d'introduction au questionnement sur les métaphores. Ce livret a été conçu lors de la résidence à Mains d'Oeuvres (Saint-Ouen). Le contenu textuel a été élaboré par Mathilde Chénin, AnnaPrincipaud, Claire Ribrault, Leila Perié (avec la participation de Anne Le Goff, LivioRiboli-Sasco, François Asperti-Boursin). La forme de l'objet a été conçue par Mathilde Chénin et Anna Principaud, en collaboration avec les graphistes de Studio Kiosk. Une deuxième version de ce livret a été réalisée (en français et en anglais), dans une mise en page simplifiée et dans un format librement imprimable. 
  • Shake Your Metaphor – Méthode d'exploration de nouvelles métaphores  (2018). Outil textuel pour explorer, critiquer, enrichir et détourner une métaphore, dans le cadre d'une recherche scientifique. Cet outil a été conçu par Leïla Perié et Antonia Taddei lors du dernier atelier, avec la participation de Claire Ribrault, Livio Riboli-Sasco et Pascale Blaison. Ce protocole court est conçu pour se jouer en 1h. Il s'intègre ainsi aisément dans des cadres de formation universitaire ou de réunions de travail au sein d'équipes de recherche académique.
  • Le Set des lieux et des fonctions (2018). Cette oeuvre-outil créée par Mathilde Chénin et Anna Principaud à l'occasion du dernier atelier se présente sous a forme d’un kit pour maquettes architecturales.  Il a été créé comme support de réflexion pour l'élaboration d'un possible site web pour prolonger les activités sur les métaphores dans les pratiques de recherche, initiées dans le cadre de ce projet. Plus généralement, le Set agit comme un support de pensée, d’écriture et de recherche collective sur les formes de la collaboration et du commun.
    (image :  Le Set des Lieux et Fonctions – M. Chénin & A. Principaud, Octobre 2018, Bidart.)
  • Asymmetry (2018). Asymmetry est une performance participative pour 8 à 12
    personnes, conçue par Goni Shifron et Rafael Medeiros. Cette performance questionne le concept d'équilibre dynamique concernant le partage d'éléments au sein d'un groupe. Elle utilise une scénographie minimale et des règles simples qui sont directement inspirées de processus biologiques tels que la division cellulaire ou les mécanismes d'héritabilité.
    (image : 
     Asymmétrie – Goni Shifron & Rafael Medeiros, Octobre 2018, Bidart.)
  • Synthèse bibliographique (2018). Les métaphores dans la recherche scientifique. Une courte synthèse, réalisée par Claire Ribrault avec la participation de Livio Riboli-Sasco et Leïla Perié. Cette synthèse aborde notamment la multiplicité des définitions des métaphores, et questionne la façon dont le positionnement des chercheurs par rapport aux métaphores peut dépendre des cadres épistémologiques et ontologiques dans lesquels ils se placent.
















Activités passées